logo_prix_blanc.png
Dorothée Janinrn

Lauréat 2021

Le voyant d'Etampes

Abel Quentin
(Editions de l'0bservatoire)

photo lauréat & Céline et Guillaume Farré.jpg
IMG-4220_edited_edited.jpg
_IMG0866.jpg
_IMG1029_edited.jpg

Biarritz, le 25 août 2021

Pour cette 3ème édition du Prix Maison Rouge Biarritz, le Président du jury Philippe Djian était entouré des écrivains et artistes Frédéric Beigbeder, Isabelle Carré, Jean Le Gall, Claude Nori, Dominique de Saint Pern, Frédéric Schiffter tous attachés au Pays Basque, et tous incorruptibles.


De plus, cette année le jury du Prix Maison Rouge a eu l’honneur et le plaisir d’accueillir de nouveaux jurés : l’actrice et fervente lectrice Isabelle Huppert, et la lauréate du prix Maison Rouge Biarritz 2020 Dorothée Janin.

Abel Quentin est le lauréat 2021 pour son 2ème roman « Le Voyant d’Etampes » paru aux Editions de l’Observatoire.


Originaire de Lyon et vivant à Etampes comme le personnage de son roman, Abel Quentin est Avocat et auteur d’un premier roman très remarqué, Sœur (sélection prix Goncourt et finaliste du prix Goncourt des lycéens 2019).


"J’allais conjurer le sort, le mauvais œil qui me collait le train depuis près de trente ans. Le Voyant d’Étampes serait ma renaissance et le premier jour de ma nouvelle vie. J’allais recaver une dernière fois, me refaire sur un registre plus confidentiel, mais moins dangereux. »
Universitaire alcoolique et fraîchement retraité, Jean Roscoff se lance dans l’écriture d’un livre pour se remettre en selle : Le voyant d’Étampes, essai sur un poète américain méconnu qui se tua au volant dans l’Essonne, au début des années 60.

A priori, pas de quoi déchaîner la critique. Mais si son sujet était piégé ?"

 

Abel Quentin raconte la chute d’un anti-héros romantique et cynique, à l’ère des réseaux sociaux et des dérives identitaires. Et dresse, avec un humour délicieusement acide, le portrait d’une génération.


Frédéric Beigbeder est conquis : « Vous ne pourrez pas lâcher ce roman qui démarre très fort sur un ton à la fois hilarant et désespérant et parvient à élever sans cesse son niveau de style vipérin et son suspense littéraire, on souhaite au Voyant d'Etampes le succès qu'il mérite". 

 

 

N'hésitez pas à nous contacter pour devenir partenaire du Prix Maison Rouge.

_IMG0707
_IMG0764
_IMG0988
_IMG0685
_IMG0961
_IMG1004

Le jury 

Philippe Djian

écrivain, scénariste, parolier

Président du Jury 

PDJIAN_desature2.jpg

Philippe Djian auteur à succès a écrit plus d'une trentaines de romans. Il a entamé sa carrière d’écrivain avec 50 contre 1, publié chez BFB (Bernard Fixot Barrault). Il a écrit Bleu comme l’enfer, paru chez le même éditeur en 1982, qui a été adapté à l’écran par Yves Boisset.
Son livre 37°2 le matin, paru en 1985, à également marqué sa carrière. Il a été adapté par Jean-Jacques Beineix à l’écran. Impardonnables, son ouvrage de 2009 a lui aussi inspiré André Téchiné en 2011.
Il a reçu le « Prix Interallié » pour « Oh... » en 2012, son trentième roman. Adapté au cinéma avec l'actrice Isabelle Huppert le fim "Elle" obtient le César du meilleur film au festival de Cannes
Plus Récemment, À l’aube, est paru en 2018, en 2019, Les Inéquitables, aux éditions Gallimard, en 2020, "2030" aux Editions Flammarion. 

Fin août 2021, son tout dernier roman "Double Nelson" est publié aux éditions Flammarion.

Frédéric Beigbeder

écrivain, journaliste

F.Beigbeder©JF_Paga2.jpg

Frédéric Beigbeder juré de plusieurs prix littéraires est aussi souvent récompensé.

Il a obtenu en 2003 le Prix Interallié pour «Windows on the World », en 2009 le prix Renaudot pour "Un roman français", puis en 2018 le Prix Rive Gauche pour «Une vie sans fin » .
Il est également l’auteur de «L’amour dure trois ans» (1997) «99 francs» (2000) adapté au cinéma par Jan Kounen, et «Oona & Salinger» (2014).
Au cinéma il a réalisé «L’amour dure trois ans» (2011) et «L’idéal» (2016).
«L’Homme qui pleure de rire» sort en janvier 2020, aux éditions Grasset, satire impitoyable de l’omniprésence de la dérision et du sarcasme dans notre société .

Son dernier ouvrage "Bibliothèque de survie" (éditions de l'observatoire) sorti en 2021 est un hymne à la littérature.

Isabelle Carré

actrice, écrivain

5 Carré_desat_3.jpg

Dés 1989, Isabelle Carré débute une importante carrière théâtrale et cinématographique, alternant films grand public, films d'auteur, téléfilms et pièces de théâtre. 

En 2003 elle obtient le César de la meilleure actrice pour son rôle dans "Se souvenir des belles choses" ainsi que le Molière de la meilleure comédienne à deux reprises (en 1999 pour "Mademoiselle Else" et en 2004 pour l'Hiver sous la table"). Fin 2018, elle retrouve Bernard Campan, son partenaire de "Se souvenir des belles choses", pour la pièce "La Dégustation", écrite et mise en scène par Ivan Calbérac, qui obtient le Molière du meilleur spectacle comique aux Molières.

En 2018 elle publie un premier roman chez Grasset, "Les rêveurs". Un deuxième roman "Du côté des indiens", paraît en 2020. 

Son troisième roman est en cours d'écriture. 

Isabelle Huppert

actrice

isabelle huppert © Peter Lindbergh.jpg

Isabelle Huppert étudie le russe aux Langues O tout en suivant les cours d’art dramatique de l’Ecole de la rue Blanche et du Conservatoire National d’Art Dramatique, où elle est l’élève de Jean-Laurent Cochet et d’Antoine Vitez.

Elle se fait remarquer dès ses premières apparitions au cinéma pour son rôle dans Les Valseuses de Bertrand Blier, pour "Aloise" de Liliane de Kermadec et pour "Le Juge et l’assassin" de Bertrand Tavernier.

Pour son interprétation pour "La Dentellière" de Claude Goretta, elle reçoit le prix du Meilleur Espoir de la British Academy of Film and Television-BAFTA.

En France, elle est la comédienne la plus nommée aux Césars avec seize nominations. Elle remporte à deux reprises le César de la meilleure actrice, en 1996 pour "La Cérémonie" de Claude Chabrol, et en 2017 pour "Elle" de Paul Verhoeven, qui lui vaut par ailleurs le Golden Globe de la meilleure actrice dans un film dramatique et une nomination à l'Oscar de la meilleure actrice.

Le 25 novembre 2020, le New York Times la classe deuxième meilleure actrice (derrière Denzel Washington) du xxie siècle.

Isabelle Huppert est Officier de l’Ordre National de la Légion d’Honneur, Officier de l’Ordre National du Mérite et Commandeur dans l’Ordre des Arts et Lettres. C'est aussi une fervente lectrice qui vit en partie au Pays-Basque. C'est un honneur que d'avoir sa contribution dans le jury du Prix Maison Rouge.

Dorothée Janin

écrivain

Dorothée Janin est journaliste et écrivain. 

Après des études de droit international, de sciences politiques et de journalisme, elle monte des émissions de débat d'actualité pour l'agence Capa et France télévision. 

Parallèlement, elle commence à publier de la fiction. Pour l'hebdomadaire Grazia, elle écrit des portraits et mène des reportages sur des procès ou des affaires criminelles. 

Après son installation en Israël, elle devient rédactrice en chef des magazines à MiddleEastNews. 

Elle publit son premier roman "La vie sur terre", édité aux Editions Denoël en 2007. 

"Mickey Mouse et autres égarés" en 2010.

Elle reçoit en 2020 le prix Littéraire Maison Rouge Biarritz pour son roman "L'île de Jacod" paru aux éditions Fayard.  

Janin.jpg
Jean Le Gall

écrivain, éditeur

photo Jean Le Gall_desat.jpg

Né à Bordeaux, point de départ d'une trajectoire  indevinable. Avocat d'affaires pendant une dizaine d'années (Paris, Luxembourg, New York), il a la drôle d'idée de se convertir dans l'édition après s'être depuis longtemps converti à la littérature. 

Chroniqueur littéraire (magazine France-Amérique) puis écrivain, directeur de librairie (La librairie idéale à Paris), éditeur : Jean Le Gall a semble t'il voulu faire le tour de la question. 

En tant que romancier, il a notamment publié chez Robert Laffont : "Les lois de l'apogée" en 2016, sélectionné au prix Renaudot, et "L'île introuvable" en 2019, sélectionné au Prix de Flore. 

Il est aujourd'hui le directeur général du Cherche-Midi et des éditions Séguier (groupe Editis). 

Claude Nori

photographe, écrivain, éditeur

Claude_Nori_©_Isabelle_Nori_desat.jpg

En 1974, Claude Nori ne trouvant pas d’éditeur pour publier un livre préfacé par Agnès Varda, il fonde «Contrejour», une revue mais aussi une maison d’édition et une galerie à Montparnasse. Le lieu s’impose rapidement comme un espace de rencontres et de diffusion incontournable de la nouvelle photographie.

Il publie alors la plupart des grands photographes (Doineau, Ronis, Sieff, Boubat, Weiss, Salgado, Plossu, Ghirri, Pierre et Gilles, Gibson,etc.)

Dans le même temps, il poursuit son activité d’auteur-photographe et publie une vingtaine de livres à caractère autobiographique.

En 1999, avec sa femme Isabelle, Claude Nori s’installe à Biarritz, où il fonde le festival «Terre d’Images», poursuivant son travail de photographe et la publication des éditions Contrejour.

Claude Nori expose un peu partout dans le monde et une grand rétrospective lui a été consacrée à la Maison européenne de la photographie en 2012.

Il fut l'invité d'honneur du festival Planches contact à Deauville en 2017.

Claude Nori est représenté par la galerie Polka depuis 2015, où il expose régulièrement. Au musée de Guéthary l'été 2019, a eu lieu son exposition "un été italien".

Dominique de Saint Pern

écrivain, journaliste

Dominique_de_Saint_Pern_©_Isabelle_Nori_

Dominique de Saint Pern est journaliste et écrivain. Elle a été rédactrice en chef des magazines Elle et Marie-Claire, et a collaboré  à M le magazine du Monde. 

Elle est notamment l'auteur chez Grasset de "L'Extravagante Dorothy Parker" (1994), "Les amants du soleil noir" (2005), "Pour l'amour d'un guerrier" (2007) et chez Stock de "Baronne Blixen" (2015). 

En 2019 elle reçoit le Prix Simone Veil ainsi que le grand prix de l'héroïne - Madame Figaro - pour son roman fresque "Edmonde". 

Le tome 2 d'"Edmonde" sera publié en 2022. 

Frédéric Schiffter

écrivain, philosophe

F.SCHIFFTER (par Isabelle Nori)desat.jpg

Frédéric Schiffter est un philosophe et écrivain français, il a publié une vingtaine d’ouvrages. Il a obtenu en 2010 le « Prix Décembre » pour son essai Philosophie senti-
mentale (Flammarion) et en 2016 le « Prix Rive Gauche », pour son récit autobiographique, On ne meurt pas de chagrin (Flammarion).

• Essais : parmi lesquels Sur le blabla et le chichi des philosophes (PUF 2000), Petite philosophie du surf (Milan, 2004, réel. Atlantica 2014), Le Bluff éthique (Flam-
marion 2005), La beauté, une éducation esthétique (Autrement 2012), Le charme des penseurs tristes (Flammarion 2014).

• Recueils d’aphorismes : Traité du Cafard (Finitude 2007), Délectations moroses (Le Dilettante 2009).
• Journal intime : Journées perdues (Séguier 2017).
Il a collaboré à des publications éphémères comme L’imbécile, dirigée par Frédéric Pajak et participe aux dossiers et aux numéros hors-série de Philosophie Magazine.
En 2020, il publie son tout premier roman Jamais la même vague, aux Éditions Flammarion, une histoire d’amour entre Biarritz et la Californie ou l’histoire d’une vie.

Nos partenaires et  soutiens

CARDILIN PNG.png
hoteldupalaismasterlogonoir.jpg
logobtz.JPG
elyseesparfums.JPG
4541-47cd2e4f6de194.jpg

ORPI Saint Georges - ORPI

orpi.png
Logo Leclerc.png
two palms-logo-bleu (1).png
Logo ginsans fond.jpg
WINE SHOP.png
Tommy'z.JPG
LOGO-GINGEUR-FT.png
image001.jpg
LOGO GOXOAK .jpg
Logo_cremeriedeshalles_bleu.jpg
Logo Henriet blanc.png
La Cabane a Huitres 1.jpg
ammilogo.JPG
Logo + Nom (1).png
Bowl and go PNG.png
BFLogo-Strapline-CMYK-Col.jpg