logo_prix_blanc.png

Lauréate 2020

L’île de Jacob

Dorothée Janin (Fayard)

Biarritz, le 14 août 2020

Le prix Maison Rouge, tout juste créé en 2019, est une libre initiative de la Maison Rouge, espace de travail, d’évènements et d’inspiration créative, située avenue de la Reine Victoria à Biarritz et de huit écrivains vivant tous au Pays-Basque. A l’origine de ce prix : la volonté de récompenser de manière indépendante l’audace, l’originalité et la créativité d’un ouvrage sans catégorie prédéfinie, à contrecourant des grands prix classiques remis par les professionnels du secteur et en amont de la rentrée littéraire. Le Prix s’accompagne d’une dotation financière remise à son lauréat par la Maison Rouge.

 

« Le Prix Maison Rouge est autant une distinction littéraire qu’un état d’esprit avide de liberté, de spontanéité et de fantaisie. Sa vocation est de sortir des circuits parisiens et de s’autoriser à juger et apprécier sans contrainte. » précise Philippe Djian, président du Jury du prix Maison Rouge. Cette année, Phlilippe Djian dit avoir eu le bonheur rare de découvrir un vrai écrivain.

 

Le Prix a pour objectif de récompenser le talent de l’auteur d’un ouvrage sans catégorie prédéfinie (roman, essai, livre d’art...) parmi les ouvrages publiés depuis le mois de janvier et ceux en cours de parution pour la rentrée d’automne.

Au-delà de la qualité littéraire ou artistique de l’ouvrage, les critères de sélection sont : l’audace, l’originalité et la créativité.

Le vote, la cérémonie de remise de Prix et la soirée ont eu lieu à la Maison Rouge le 14 août 2020 en présence de la lauréate gagnante et de nombreux invités du monde culturel et artistique  français.

 

La lauréate gagnante a bénéficié d’une dotation financière de la Maison Rouge.

 

Dorothée Janin, lauréate 2020, vient donc d’être récompensée pour son 3ème roman « L’île de Jacob » aux Editions Fayard : Ecrivain, journaliste et nièce de Jean-Jacques Goldman, l’auteur nous emmène sur son île « Christmas Island » en territoire australien exposée  aux crises migratoires et écologiques à travers le regard d’un adolescent initié à la puissance des sentiments par son mentor Jacob : une histoire bouleversante dans laquelle l’imagination de l’auteur rejoint incroyablement notre réalité planétaire.

 

Le succès de ce roman devrait être confirmé comme celui d’Alexandre Labruffe,  1er lauréat 2019 qui après avoir reçu le Prix Maison Rouge pour son 1er ouvrage « Chroniques d’une station service » paru aux Éditions Verticales,  a vendu plus de 8000 exemplaires, a été traduit en Russe, Chinois et Roumain avec une sortie en poche d’ici 2021-2022, plus de cinquante articles en France, au Canada, au Québec et en Suisse, des passages en radio, des invitations dans des festivals littéraires, sélection postérieure dans 3 autres prix... et une possible adaptation théâtrale. Son deuxième ouvrage "Un hiver à Wuhan" paraîtra le 10 septembre 2020.

 

N'hésitez pas à nous contacter pour devenir partenaire du Prix Maison Rouge.

Le jury 

Philippe Djian

écrivain, scénariste, parolier

PDJIAN_desature2.jpg

Il a entamé sa carrière d’écrivain avec 50 contre 1, publié chez BFB (Bernard Fixot Barrault). Il a écrit Bleu comme l’enfer, paru chez le même éditeur en 1982, qui a
été adapté à l’écran par Yves Boisset.
Son livre 37°2 le matin, paru en 1985, à également marqué sa carrière. Il a été adapté par Jean-Jacques Beineix à l’écran. Impardonnables, son ouvrage de 2009 a lui
aussi inspiré André Téchiné en 2011.
Il a reçu le « Prix Interallié » pour « Oh... » en 2012, son trentième roman.
Plus Récemment, À l’aube, est paru en 2018 aux Éditions Gallimard, puis en 2019, son dernier opus : Les Inéquitables, chez le même éditeur.
Il a écrit six titres dans le dernier album salué de Stephan Eicher « Homeless songs ».
En 2020, est attendue la sortie de son dernier roman.

Frederic Beigbeder

écrivain, journaliste

F.Beigbeder©JF_Paga2.jpg

Frédéric Beigbeder a obtenu en 2003 le Prix Interallié pour «Windows on the World », en 1999 le Prix Renaudot pour son livre «Un roman français » et en 2018 le
Prix Rive Gauche pour «Une vie sans fin » .
Il est également l’auteur de «L’amour dure trois ans» (1997), «99 francs» (2000), et «Oona & Salinger» (2014).
Au cinéma il a réalisé «L’amour dure trois ans» (2011) et «L’idéal»(2016).
Dernier roman en date «L’Homme qui pleure de rire» sorti en janvier 2020, aux éditions Grasset, satire impitoyable de l’omniprésence de la dérision et du sarcasme dans
notre société .

Isabelle Carre

actrice, écrivain

5 Carré_desat_3.jpg

Elle a écrit son premier roman, « Les rêveurs », sorti en 2018 chez Grasset et publiera son deuxième roman pour la rentrée littéraire 2020.

Jean Le Gall

écrivain, éditeur

photo Jean Le Gall_desat.jpg

• New York sous l’occupation, Éditions Daphnis et Chloé, 2013
• Les Lois de l’apogée, Robert Laffont, 2016
• L’île Introuvable, Robert Laffont, (août 2019)

Diane Ducret

écrivain, historienne, journaliste

Ducret_Diane_2016_©_Bruno_Klein_desat.jp

En janvier 2011, elle publie son premier livre, « Femmes de Dictateur », aux éditions Perrin, best-seller en France et traduit dans vingt langues. Elle évoque l’histoire des
épouses et maîtresses de Benito Mussolini, Lénine, Staline, Antonio Salazar, Bokassa, Mao Zedong, Nicolae Ceaușescu, Adolf Hitler. En 2012, elle publie un second tome de
l’ouvrage, où elle se penche sur le destin des compagnes de Fidel Castro, Saddam Hussein, Khomeiny, Slobodan Milošević, Kim Jong-Il et Oussama ben Laden.
En septembre 2013, elle publie son premier roman « Corpus Equi », toujours aux éditions Perrin, qui reçoit le Prix du premier roman à La Forêt des Livres.
Elle publie en octobre 2014 un essai sur le sexe féminin, « La Chair interdite » aux éditions Albin Michel, best-seller très remarqué en France et au Canada.
En 2015, parait un roman chez Albin Michel : « L’homme idéal existe », puis la même année, elle publie aux éditions Perrin/Plon un ouvrage intitulé « Lady Scarface »,
qui raconte les destins croisés de femmes de gangster de la pègre américaine.
En janvier 2017, elle publie chez Pocket « Les Marraines du crime », un ouvrage dans lequel, à partir d’archives et de journaux d’époque, Diane Ducret dévoile l’intimité
des femmes gangsters américaines durant les années folles.
En mars 2017, elle publie aux éditions Flammarion, « Les Indésirables ». Dans cet ouvrage, Diane Ducret expose l’histoire du camp de Gurs, dans les Pyrénées-Atlantiques
qui, après avoir accueilli les combattants républicains de la guerre civile espagnole, fut utilisé pour emprisonner des étrangers et des juifs. En 2018, est publié son roman
« La meilleure façon de marcher est celle du flamant rose ».
En 2019, elle écrit son premier spectacle de théâtre « Vous n’aurez pas le dernier mot » interprété par Stephane Bern.
En 2020, La Dictatrice parait aux Editions Flammarion, l’histoire de la prise du pouvoir par une femme, Aurore Henri, qui 100 ans après Hitler va entraîner tout un continent
dans la violence d’une idéologie totalitaire.

Claude Nori

photographe, écrivain, éditeur

Claude_Nori_©_Isabelle_Nori_desat.jpg

• Lunettes, Contrejour, 1975
• Une fille instantanée, (roman) Le Seuil, 1981
• Il me semble vous avoir rencontré quelque part, Contrejour, 1983
• Stromboli, Contrejour, 1991
• Fugues Toulousaines, Subervie, 1997
• Toi et moi, En Vues, 1999
• Un été Italien, Marval, 2002
• La Photographie en France, Flammarion, 2008
• La Géométrie du flirt, Contrejour/Château d’Eau, 2011
• Jours heureux au Pays basque, Contrejour, 2011
• Un photographe amoureux, Contrejour, 2014
• Luigi Ghirri, l’amico infinito, 2019
• Calendrier FERRARI MODENA SPORT, 2020

Dominique de Saint Pern

écrivain, journaliste

Dominique_de_Saint_Pern_©_Isabelle_Nori_

• L’Extravagante Dorothy Parker (Grasset, 1994)
• Les Amants du Soleil noir, Harry et Caresse Crosby (Grasset, 2005)
• Pour l’amour d’un guerrier (avec Brigitte Brault, Grasset 2007)
• Baronne Blixen (Stock, 2015)
• Edmonde (Stock, 2019) couronné du Prix Simone Veil 2019 et du Grand Prix de l’Héroïne Madame Figaro 2019.
Le tome 2 d’Edmonde sera publié en 2021

Frederic Schiffter

écrivain, philosophe

F.SCHIFFTER (par Isabelle Nori)desat.jpg

Frédéric Schiffter est un philosophe et écrivain français, il a publié une vingtaine d’ouvrages. Il a obtenu en 2010 le « Prix Décembre » pour son essai Philosophie senti-
mentale (Flammarion) et en 2016 le « Prix Rive Gauche », pour son récit autobiographique, On ne meurt pas de chagrin (Flammarion).

• Essais : parmi lesquels Sur le blabla et le chichi des philosophes (PUF 2000), Petite philosophie du surf (Milan, 2004, réel. Atlantica 2014), Le Bluff éthique (Flam-
marion 2005), La beauté, une éducation esthétique (Autrement 2012), Le charme des penseurs tristes (Flammarion 2014).

• Recueils d’aphorismes : Traité du Cafard (Finitude 2007), Délectations moroses (Le Dilettante 2009).
• Journal intime : Journées perdues (Séguier 2017).
Il a collaboré à des publications éphémères comme L’imbécile, dirigée par Frédéric Pajak et participe aux dossiers et aux numéros hors-série de Philosophie Magazine.
En 2020, il publie son tout premier roman Jamais la même vague, aux Éditions Flammarion, une histoire d’amour entre Biarritz et la Californie ou l’histoire d’une vie.

Nos partenaires

AVEC LE PRÉCIEUX CONCOURS DE :

EN PARTENARIAT AVEC :

Capture1.PNG

NOS SOUTIENS :

FROMAGECOMPAGNIE.png
image001.jpg
LOGO-GINGEUR blanc.png
Logo Modena Sport Toulouse Ferrari blanc
logo-pleinair seul blanc.png